Forum de Cryptozoologie
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexionFAQPortail

Partagez | 
 

 Plante : l'Agneau tartare

Aller en bas 
AuteurMessage
felin41

avatar

Nombre de messages : 23

MessageSujet: Plante : l'Agneau tartare   Jeu 11 Aoû 2011, 12:01

Plante légendaire d'Asie centrale dont le fruit ressemblerait à un agneau


L'une des descriptions les plus anciennes et les plus souvent reproduites de l'agneau tartare provient des Exotericae Exercitationes de Jules-César Scaliger (1557) :



Rien n'est comparable à l'admirable arbrisseau de Scythie [NdR : Sud de la Russie]. Il croît principalement dans le Zaccolham, aussi célèbre par son antiquité que par le courage de ses habitants. L'on sème dans cette contrée une graine presque semblable à celle du melon, excepté qu'elle est moins oblongue. Cette graine produit une plante d'environ trois pieds de haut (ndlr : vraisemblablement un mètre environ), qu'on appelle boramets, ou agneau, parce qu'elle ressemble parfaitement à cet animal par les pieds, les ongles, les oreilles et la tête ; il ne lui manque que les cornes, à la place desquelles elle a une touffe de poils.

Elle est couverte d'une peau légère dont les habitants font des bonnets. On dit que sa pulpe ressemble à la chair de l'écrevisse de mer, qu'il en sort du sang quand on y fait une incision, et qu'elle est d'un goût extrêmement doux. La racine de la plante s'étend fort loin dans la terre : ce qui ajoute au prodige, c'est qu'elle tire sa nourriture des arbrisseaux circonvoisins, et qu'elle périt lorsqu'ils meurent ou qu'on vient à les arracher. Le hasard n'a point de part à cet accident : on lui a causé la mort toutes les fois qu'on l'a privée de la nourriture qu'elle tire des plantes voisines. Autre merveille, c'est que les loups sont les seuls animaux carnassiers qui en soient avides.


Dans certaines descriptions, il est dit que c'est l'agneau lui-même qui broute les plantes qui l'entourent jusqu'à ce que mort s'ensuive. C'est par exemple le cas dans celle faite par Claude Duret en 1605 dans son Histoire admirable des plantes et herbes esmerveillables et miraculeuses en nature, dans laquelle il cite l'agneau tartare comme un exemple de « zoophyte » (littéralement, plante-animale en grec) au même titre que la mandragore?
Revenir en haut Aller en bas
TumTum

avatar

Nombre de messages : 81

MessageSujet: Re: Plante : l'Agneau tartare   Ven 20 Jan 2012, 19:09

scratch
Revenir en haut Aller en bas
http://ikar.ultra-book.com/book
scifimen

avatar

Nombre de messages : 85

MessageSujet: Re: Plante : l'Agneau tartare   Mer 01 Fév 2012, 11:10

J'en ai entendu parler.
Il n'y a pas beaucoup de représentations.
Revenir en haut Aller en bas
http://cryptopark.blogspot.com
Abepar

avatar

Nombre de messages : 1372

MessageSujet: Re: Plante : l'Agneau tartare   Mer 01 Fév 2012, 11:35

Le sujet des animaux-plantes a été traité par Willy Ley dans son ouvrage "Animaux fabuleux, créatures imaginaires" (en anglais : "Exotic Zoology"), publié en 1964, chez Julliard. L'ouvrage étant sans doute quasi introuvable aujourd'hui, je ferai un petit topo de ce qu'il en dit dès que j'aurai un moment.

En attendant, l'agneau tartare ça se mange avec des frites ? Laughing
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cryptozoologia.eu
raptor59

avatar

Nombre de messages : 38

MessageSujet: Re: Plante : l'Agneau tartare   Lun 17 Sep 2012, 23:32

J'aime ton humour Abepar Laughing
C'est vrai que ces intrigant cette plante, tu as plus d'info ?
Revenir en haut Aller en bas
Abepar

avatar

Nombre de messages : 1372

MessageSujet: Re: Plante : l'Agneau tartare   Mar 04 Déc 2012, 21:55

J'ai eu le temps de consulter dans l'ouvrage de Willy Ley le chapitre sur les animaux-plantes et notamment l'agneau végétal. Je vais tenté d'en extraire dans les grandes lignes ce qu'il en dit.

Selon l'auteur, la première mention connue de l'agneau végétal date de la seconde moitié du XIVe siècle, dans un manuscrit qui fut rédigé par un médecin fort réputé établit à Liège depuis 1343, Jean de Bourgogne.
L'histoire veut que cet éminent citoyen mourut en faisant cette surprenante déclaration à ses voisins et amis accourus à son chevet: il était non seulement connu sous le nom du médecin Jean de Bourgogne, dit également Jehan le Barbu, mais qu'il était aussi l'auteur d'un livre qu'ils connaissaient bien pour l'avoir lu pour la plupart : il était Sir John de Maundeville, chevalier anglais, grand voyageur et auteur de ce livre.

Aucun historien ne trouva jamais la trace d'un chevalier anglais de ce nom, exception d'un certain Sir Johan de Mangevilain, dont les voyages se bornèrent aux confins des îles britanniques.

En fait l'aveu de Jean de Bourgogne était à la fois vrai et faux. S'il n'était chevalier anglais il avait cependant écrit ce livre où il relatait ses aventures en Egypte et dans les pays voisins, et il avait continué l'ouvrage par des récits de parcours imaginaires dont il avait puisé la matière notamment dans l'ouvrage du chevalier Wilhelm Boldensele, écrit en 1336.
Une autre de ses sources plagiées était le manuscrit du moine Oderich de Portenau, lequel voyagea en Extrême-Orient entre 1318 et 1330.
Enfin Marco Polo fut un autre de ses collaborateurs involontaires, ainsi que Vincent de Beauvais, Erathosthène et Pline l'Ancien.

Dans l'ouvrage de Mandeville (ou plutôt d'Oderich) on y trouve un chapitre où on peut lire : "(En Chine)...il pousse une sorte de fruit semblables à des gourdes. Lorsqu'ils sont mûrs, les indigènes les coupent en deux et y trouvent un petit animal bien vivant, en chair et en os, comme un agenau sans laine. Les hommes mangent et le fruit et la bête. J'ai goûté de ce fruit, qui est une merveille extraordinaire."

Une autre mention de l'agneau végétal est décrit dans un livre imprimé bien plus tard, en 1858 et intitulé : Zoologie du Talmud. Son auteur était un docteur, L. Lewysohn qui se désignait lui-même comme étant "Prédicateur de la congrégation israëlite des vers". Cet ouvrage est une classification systématique et une identification de tous les animaux mentionnés dans le Talmut. Il comprend des index spéciaux pour les noms grecs, hébreux, latins et allemands.
Dans la partie "Animaux Fabuleux" il est question du JIDRA. il est décrit comme revêtu d'une forme humaine mais attaché à ses racines dans le sol, où il croit, par une sorte de cordon ombilical, dans le rayon duquel il peut se mouvoir et dévorer tout ce qui passe à sa portée, tant plantes qu'animaux et humains. On ne peut le tuer qu'en arrachant son cordon ombilical du sol ou le rompre en décochant des flèches.
Cette fable joue son rôle dans l'histoire de l'agneau végétal (de même que de la Mandragore).

Des ouvrages d'Histoire Naturelle proposèrent une explication simple de l'agneau végétal (ou barometz): une fougère propre aux pays asiatiques. Une première racine (un rizhome) épaisse et forte se développe sous le sol sur laquelle viendront se développer les véritables racines qui pousseront vers le bas. Lorsque l'ensemble meurt et se dessèche, il peut prendre la forme d'un animal à quatre patte ayant une touffe de verdure à la place de la tête. De plus tout l'ensemble est couvert de fibres pouvant rappeler une peau de mouton et la sève qui y circule lors du vivant de la plante est de couleur rouge comme du sang. C'est la raison pour laquelle Carl Linné nomma la fougère Polypodium barometz.
C'était donc une description parfaite du Jidra du Talmud....et tout semblait pour le mieux dans le monde des naturalistes.
De leur côté les marchands qui importaient d'Orient la fourrure appelée "agneau persan" (de la fourrure d'agneaux nouveaux-nés ou même pas encore nés) affirmaient que cette merveilleuse laine provenait de l'agneau végétal ou barometz. Le nom de barometz n'est en fait que la corruption du diminutif slave du mouton (je recherche toujours de quelle langue slave, mais apparemment pas du serbe ou du croate).
Une autre version de la légende du barometz se borne à présenter certains arbres orientaux dont les curieux fruits portent de petits moutons, mais personne, dit-elle, ne sait ce qu'ils deviennent une fois arrivés à maturité et cela reste un mystère.
Visiblement il ne s'agit pas ici de la racine de fougère citée plus haut et cette explication ne satisfit pas certains scientifiques qui la jugea pour le moins incomplète comme explication.
La lumière en fait vint du naturaliste britannique Henry Lee qui après avoir étudié tous les aspects de la légende déduisit que nous avions affaire en fait à une interprétation erronée d'un langage ambigu et riche en métaphore, donc à un style imagé, donc de la similitude d'apect de 2 choses absolument sans rapport entre elles....

Bon, maintenant que je vous ai conté les tenants et aboutissants de la légende du mouton végétal ou mouton tartare et donné les indices à suivre, en bons cryptozoologues que vous êtes je vous laisse déduire ce que Lee trouva et ce n'est qu'évident si on prend en compte les 2 aspects ci-dessus !


Dernière édition par Abepar le Mer 05 Déc 2012, 16:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cryptozoologia.eu
Lilou

avatar

Nombre de messages : 880

MessageSujet: Re: Plante : l'Agneau tartare   Mer 05 Déc 2012, 14:44

Je viens de faire quelques recherches sur la plante en question, son nom binomiale est maintenant Cibotium barometz.
C'est une fougère asiatique dont le rhizome est recouvert de "soies" dorées/rousses.










Sources :
http://www.forestferns.co.uk/tree-ferns/cibotium/cibotium-barometz
http://fernatic.free.fr/wordpress/index.php/key/cibotium-barometz/
http://www.weblio.jp/content/Cibotium+barometz
http://www.paranormal-encyclopedie.com/wiki/Articles/Agneau_Tartare
Revenir en haut Aller en bas
http://passion-des-felins.forum-actif.net/
Abepar

avatar

Nombre de messages : 1372

MessageSujet: Re: Plante : l'Agneau tartare   Mer 05 Déc 2012, 16:27

Parfait ! En effet la fougère a changé de nom depuis Linné, mais je ne l'ai pas mentionné.
Et quel est la solution de Lee à l'énigme (non, ne va pas chercher sur internet si elle s'y trouve, fais travailler ton sens de la déduction : c'est pas trop difficile) ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cryptozoologia.eu
Abepar

avatar

Nombre de messages : 1372

MessageSujet: Re: Plante : l'Agneau tartare   Mer 05 Déc 2012, 19:58

Cet après midi allant faire mes courses au Carrefour de mon quartier je rencontre une de mes voisines polonaises, âgée de 16 ans.
J'en profite pour lui poser la question : "comment dit-on "mouton" et "agneau" en polonais ?" Elle me répond des termes qui se rapprochent de ceux utilisés en serbe et en croate (normal !). Je lui explique alors pourquoi je lui pose cette question en lui parlant du barometz, "barametz" ou "borametz" (selon les versions).
Non, elle ne voit pas...puis après un court instant elle me dit : "mais je connais le terme de baranek, qui désigne un petit mouton" mais elle ne peut me préciser s'il s'agit d'une race (comme le mérinos, par exemple) ou d'un terme familier.
J'avais ma piste ! "Baranek","baro(-a)metz" voilà des termes qui sonnent "proches".
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cryptozoologia.eu
Lilou

avatar

Nombre de messages : 880

MessageSujet: Re: Plante : l'Agneau tartare   Mer 05 Déc 2012, 22:05

Quelle énigme ??
Il n'a pas finis par trouver la plante ? ^^

Sympa ta voisine !
Voila dans d'autres langues :
Citation :
The common Chinese names for this tree fern include ‘Jinmao Gou’ or ‘Jinmao Gouji’ (Golden Hair Dog Fern, also called Scythian lamb), in Guangdong province it is called “Huanggoutou” (Yellow Dog’s Head Fern). In Malay the fern is known as Penawar jambi, bulu pusi, bulu empusi. The common European names for this fern include the ‘Woolly Fern’, Tartar for ‘lamb’, the vegetable lamb’.
Revenir en haut Aller en bas
http://passion-des-felins.forum-actif.net/
Abepar

avatar

Nombre de messages : 1372

MessageSujet: Re: Plante : l'Agneau tartare   Mer 05 Déc 2012, 22:42

Si tu lis BIEN ce que j'ai écrit , Lee n'est pas satisfait de la fougère comme solution à l'énigme de l'agenau végétal et, après étude complète du mythe, trouve une autre explication (complémentaire ?). Ma question est donc à quoi identifie-t-il l'agneau végétal ? Vous devriez trouver en réfléchissant sur les indices que Lee donne. Bien sûr, je connais la réponse et elle saute quasiment aux yeux, si on n'oublie pas que l'agneau végétal est une métaphore, ou une image poétique.


Dernière édition par Abepar le Ven 01 Fév 2013, 15:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cryptozoologia.eu
Deepdragon



Nombre de messages : 16

MessageSujet: Re: Plante : l'Agneau tartare   Ven 01 Fév 2013, 12:38

Pour répondre a ta question, ça ne serait pas le cotonnier ?
Revenir en haut Aller en bas
Abepar

avatar

Nombre de messages : 1372

MessageSujet: Re: Plante : l'Agneau tartare   Ven 01 Fév 2013, 15:36

Deepdragon a écrit:
Pour répondre a ta question, ça ne serait pas le cotonnier ?

And the winner is....Deepdragon !!!! Congratulations ! cheers

En effet, il s'agit bien du cotonnier.
Comme quoi toute légende a toujours un fond de vérité sur lequel elle se construit.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cryptozoologia.eu
maxmax



Nombre de messages : 33

MessageSujet: Re: Plante : l'Agneau tartare   Jeu 07 Fév 2013, 19:32

whoa , bravo Deepdragon!
Ca a été super intéressant à lire, bravo Abepar et Felin 41, voila le genre d'énigme qui fait travaillé les neurones.
C'est une très bonne idée de procéder comme ça , par éliminations ( "ça peut pas être ça ,ni ça non plus") et par déductions.
j'ai vu trop tard pour cette fois, mais c'est une très bonne idée ,ces enquêtes.

Ca m fait pensé aux différentes manières de cuisiner un ornithorynque , est ce qu'il faudrait le faire en magret (comme un canard), ou en civet (comme un lapin)? rabbit
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Plante : l'Agneau tartare   

Revenir en haut Aller en bas
 
Plante : l'Agneau tartare
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de Cryptozoologie :: Les Cryptides :: 
Divers
-
Sauter vers: