Forum de Cryptozoologie
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexionFAQPortail

Partagez | 
 

 Le Kongamato, un ptérosaure / ZAMBIE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thomas

avatar

Nombre de messages : 345

MessageSujet: Le Kongamato, un ptérosaure / ZAMBIE   Dim 27 Nov 2011, 00:09

Citation :
Le kongamato (« casse-bateaux ») est un prétendu volatile semblable à un ptérosaure qui vivrait dans les marais de Jiundu, au nord-ouest de la Zambie. Cependant, sa présence aurait également été signalée dans d'autres pays d'Afrique.

Première mention:
En 1923, un fonctionnaire anglais nommé Frank Melland publia un livre intitulé In witchbound Africa, dans lequel il raconte l'histoire suivante : au cours d'un voyage en Rhodésie du Nord (actuelle Zambie), il aurait constaté que les membres de la tribu des Kaonde avaient recours à un prétendu charme magique pour se protéger des attaques d'un énorme oiseau appelé kongamato. Il leur aurait alors demandé des précisions au sujet de cet animal, et les indigènes lui auraient répondu qu'il ne s'agissait pas vraiment d'un oiseau, mais plutôt « [d']un lézard avec des ailes membraneuses comme une chauve-souris ». Melland aurait alors eu l'idée de montrer un livre sur les dinosaures aux natifs, et ces derniers auraient désigné l'image d'un ptérodactyle comme étant le kongamato.

Aspect général:
Le kongamato est décrit comme possédant un long bec garni de dents et une peau glabre semblable à du cuir (c'est pourquoi ses ailes sont souvent comparées à celles d'une chauve-souris). La couleur de sa peau varie selon les témoignages : elle serait rouge selon certains témoins, mais d'autres affirment qu'elle serait noire. La créature aurait également une longue queue, dont elle se servirait comme d'un gouvernail lorsqu'elle est en vol. Son envergure irait d'un mètre vingt à deux mètres dix.

Hypothèses alternatives:
L'identité du kongamato est l'objet de vives controverses parmi les cryptozoologues. Certains y voient un ptérosaure survivant de la préhistoire, tandis que d'autres pensent qu'il s'agit simplement d'une chauve-souris de grande taille.

Canulars:
L'existence hypothétique du kongamato a donné lieu à des canulars :
en 1953, l'explorateur belge Stany publie un ouvrage autobiographique intitulé Loin des sentiers battus, dans lequel il mentionne le kongamato; cependant, l'histoire qu'il raconte prend le contrepied du récit de Frank Melland;
à la fin des années 1950, la vallée du Zambèze fut inondée en vue de la construction d'un barrage. Le journaliste Ian Colvin prit alors une photographie de ce qui semblait être un ptérosaure, mais il s'avéra par la suite qu'il s'agissait d'un truquage.

Les « cousins » du kongamato:
l'Olitiau, un animal nocturne qui vivrait dans les montagnes du sud du Cameroun. Quelques cryptozoologues pensent qu'il pourrait s'agir du même animal. Cependant, lorsqu'ils sont présentés comme deux animaux différents, l'olitiau est décrit comme une chauve-souris et le kongamato comme un ptérosaure.
le Ropen, un prétendu ptérosaure qui vivrait en Nouvelle-Guinée et aurait la particularité d'être phosphorescent la nuit.

Dans la culture populaire:
Dans un épisode de la série documentaire intitulée Destination vérité, Joshua Gates et son équipe partent en Zambie à la recherche du kongamato.

Site en anglais: http://www.cryptozoology.com/cryptids/kongamato.php
Source => http://fr.wikipedia.org/wiki/Kongamato


Voici un complément tiré de l'Encylopédie du Paranormal=>
http://www.paranormal-encyclopedie.com/wiki/Articles/Kongamato
Citation :

En 1932, le cryptozoologue Ivan T. Sanderson rapporte avoir été attaqué par une créature similaire au kongamato, appelée olitiau par la population locale, alors qu'il traversait une rivière lors d'une expédition au Cameroun. Il a émis l'hypothèse que le kongamato et les autres cryptides similaires (comme l'ahool) sont des espèces inconnues de chauve-souris géantes appartenant au genre Hypsygnathus.


Hypsignathus monstrosus, dit "chien volant à tête en marteau", dont l'envergure peut atteindre 1 mètre

En 1956, un ingénieur appelé J. P. F. Brown rapporte avoir été survolé deux créatures volantes « d'aspect préhistorique » alors qu'il se trouvait à Fort Rosebery, au nord de la Zambie. Il a estimé l'envergure des créatures à un mètre environ et leur longueur à un mètre et demi, du bout de leur queue à celui de leur tête (décrite comme semblable un "museau allongé de chien"). Il aurait également aperçu des dents dans la bouche de l'une d'elle.

L'année suivante, en 1957, un indigène gravement blessé à la poitrine est admis à l'hôpital de Fort Rosebery. Interrogé sur l'origine de cette blessure, il répond que c'est un oiseau géant qui l'a attaqué dans les marais de Bangweulu et, lorsqu'on lui demande de représenter l'animal, dessine une créature ressemblant à un ptérosaure.

Peu après de temps après, la vallée de Zambezi fut inondée dans le cadre du projet de barrage hydroélectrique. Le correspondant sur place du Daily Telegraph, Ian Colvin, prit alors une photo montrant ce qui semble être un ptérosaure. Il a cependant depuis été démontré que cette photographie était truquée.

Extrait de la photographie truquée de Colvin

Certains ont fait remarquer qu'il est étrange qu'un animal tel que le kongamato n'ait pas été plus souvent observé alors que la région est une destination privilégiée pour les ornithologues.

Parmi les oiseaux de la région présentant des similitudes avec le kongamato, on compte notamment lebec-en-sabot du Nil, un échassier au bec volumineux pouvant atteindre jusqu'à 2,30 mètres d'envergure.

Cette espèce est actuellement menacée et n'est observée que dans les zones reculées des marais de Zambie et des pays avoisinants. Bien que de grande taille, son bec est aplati et non allongé, ce qui ne cadre pas avoir la plupart les descriptions les plus courantes du kongamato.

Les témoignages d'apparitions du kongamato sont également attribuables au Jabiru du Sénégal (ou Jabiru d'Afrique), un échassier de grande taille pouvant atteindre 2,70 mètres d'envergure et une taille de 1 mètre 50.

Étant donné que la plupart des apparitions du kongamato ont eu lieu de nuit, il est possible qu'elles aient été causés par l'un de ces deux oiseaux. Cependant, aucun de ces oiseaux n'a de dents ni d'antécédent connu d'attaques contre les êtres humains.
Revenir en haut Aller en bas
http://qsec.deviantart.com/
B_Edonas

avatar

Nombre de messages : 252

MessageSujet: Re: Le Kongamato, un ptérosaure / ZAMBIE   Dim 28 Oct 2012, 10:58

En résumer le Kongomato ne serait qu'une chauve-souris ?

Il me semblait qu'il possédait des dents, qu'il était piscivore, et que voler en plein jour ne le dérangerait pas au delà. Une chauve-souris combine-t-elle ces caractéristiques ?

Même si Hypsignathus à une sale tête, il n'a pas l'air bien agressif, et les chauves-souris sont nocturnes. Or Sanderson a semble-t-il était attaqué en plein jour.
Dans le livre de Phillipe Coudray : Le guide des animaux caché, il décrit l'agression du scientifique, (je n'ai malheureusement que cet ouvrage, ainsi que deux autres de Jean-Paul Ronecker, je n'arrive pas à obtenir les livres d'Heuvelmans Crying or Very sad ), il parle d'une attaque en piqué par une chauve-souris. Celles-ci évitent les obstacles avec leur ultrasons, pourquoi celle-ci aurait foncé dessus ?
Je ne me souviens pas avoir entendu parler de tendances suicidaires chez les animaux. De plus, les indigènes lui on décrit un animal qui doit avoir l'habitude de faire chavirer les pirogues puisqu'ils l'ont baptisé en conséquence.
Je pense qu'il faut faire confiance aux populations locales, qui ont l'habitude de la faune, plus que celles de citadins et de touristes.

Mais c'est vrai que, dans une région habituée des ornithologues, un intrus reptilien aurait dut être repérer. A moins qu'ils aient choisit d'en faire leur zone 51^^ lol!
Revenir en haut Aller en bas
Biollante

avatar

Nombre de messages : 222

MessageSujet: Re: Le Kongamato, un ptérosaure / ZAMBIE   Dim 28 Oct 2012, 11:21

Il existe des espèces de chauve-souris diurne comme la Roussette (grande chauve-souris pouvant atteindre plus d'un mêtre d'envergure), toute les chauve-souris possédent des dents et certaines sont piscivore comme le Noctilion pécheur. Donc une espèces piscivore de grande taille dirune est tout à fait possible.
Revenir en haut Aller en bas
B_Edonas

avatar

Nombre de messages : 252

MessageSujet: Re: Le Kongamato, un ptérosaure / ZAMBIE   Dim 28 Oct 2012, 11:31

Oui, mais pourquoi plongerait-elle en piqué sur des pirogues?
De plus la roussette se nourrit de nectar, je n’ai pas dit que les chauve-souris ne possédaient pas de dents. Mais, qu'il s'agisse de ptérosaures ou de chauve-souris inconnue, je me demande surtout comment les ornithologues ont fait pour louper cette animal qui n'a pas l'air de passer inaperçu.

En tout cas, quel que soit cette espèce, son aire de répartition est très large, dans toutes les îles d'Indonésie, jusqu'au nord de la Papouasie, jusqu'en Amérique du Sud et remonte jusqu'au Texas, en passant pas Cuba, en Océanie il s'agit du Ropen, dans les îles comme Sumatra, on parle de l'Orang-Bâti, il y a le Soucouyante au Mexique etc...
S'il s'agissait d'une chauve-souris diurne et piscivore, pourquoi ne l'a-t-on pas encore recensé?
Dans toute l'aire de répartition de cet animal, on le décrit avec une envergure de 1 mètre 50/ 2 mètre.
De plus, je doute qu'il puisse s’agir d'une chauve-souris, puisque dans la quasi-totalité des témoignages, cet animal possède une queue.
Revenir en haut Aller en bas
Seizetheday

avatar

Nombre de messages : 43

MessageSujet: Re: Le Kongamato, un ptérosaure / ZAMBIE   Mar 06 Mai 2014, 02:42

Alors chauve-souris ou pas?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Kongamato, un ptérosaure / ZAMBIE   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Kongamato, un ptérosaure / ZAMBIE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de Cryptozoologie :: Les Cryptides :: 
Animaux Volants
-
Sauter vers: