Forum de Cryptozoologie
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexionFAQPortail

Partagez | 
 

 Article sur Zana (en anglais)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
LombriX

avatar

Nombre de messages : 1677

MessageSujet: Article sur Zana (en anglais)   Dim 03 Juin 2012, 00:00

Si quelqu'un a envie de traduire pour nos non-anglophones, n'hésitez pas Smile

Citation :
Strange creatures, or ‘cryptids’ as they are called, are an essential part of legends and folklores. Some of them seem to have been exaggerations, while some still haunt us for explanations since their existence has been well documented even though tangible evidence has been lacking.

People all over the world report seeing strange creatures even today, whether they are delusions, figments of fanciful imagination or real, one can’t be sure. But once in a while we do come across a story that is interesting enough and even though it might seem bizarre, has an interesting ‘ring’ of truth to it in our minds. The story of Zana is such a tale, as it not only had witnesses but serious researchers have verified her existence and believe it to be true.

In a remote village in Abkhazia, a place in Georgia in Russia, a wild woman was caught in the 1850s. She was captured from the mountains and acted quite violently at first and was put in a cage. Her appearance was scary and strange. She had red hair all over her body and was very muscular. The hair on her head was the same colour but much longer. She was called ‘Zana’ and spent several years in a cage where her captors tossed food to her, which she ate hungrily.

Later, she seemed to calm down and was let out of the cage in which she dug a shallow hole for herself and slept there. Soon after she was let outside, she roamed the area but came back to the same place where she got her food from. Her master then trained her to do some chores. This she did when she was in the possession of a nobleman by the name of Edgi Ganaba. He kept her on his estate in a village called Tkhina. She did not like heated rooms and slept outside under an awning, where she had made a hole for herself.

The villagers all knew about her and whenever they tried to tease her, she howled fiercely and bared her teeth. But surprisingly, she was obedient to her master and even pulled off his leather boots. Researchers Professor Alexander Mashkovtsev, a zoologist and Boris Proshnev, went to the village and carried out much research on Zana. This information regarding her appearance, behaviour, etc., has been borrowed from the writings of Boris Proshnev in The Struggle for Troglodytes.

It is said that though she lived among the people for so many decades, she never learned to speak. She only muttered and made gestures but carried out commands made by her master and did chores like carrying huge sacks of grain weighing 80 kilos! She climbed trees and ran faster than a horse. And loved to eat grapes. The ladies in Ganaba’s household were scared of her, but she never attacked or harmed any children.

The researchers who went to the village in the 1960s even met an old man who was a hundred and five years old who remembered seeing Zana and they even met one of her grandchildren! Yes, strangely she had human babies. In fact, she was buried on Ganaba’s estate but even though many places were dug in the area, they did not find her remains. But the grave of one of her sons was found as it was marked, and the skeleton dug up looked slightly different from a normal human skull.

According to the villagers, her children looked perfectly human except for dark skin and large facial features, and lead normal lives except the fact that they were extremely powerful physically and one of her grandsons named Shalikula, even lifted a chair with a man sitting in it with his bare teeth! But Zana was pretty animal-like in her ways so the villagers raised her children. Zana died in 1890 but though she was buried on the estate, her grave was unmarked.

It is said that Zana was an Almas, which is the Mongolian term given to a wild species of hominid ape-like people who are supposed to live in the mountains of some regions in the world. In 1941, after the Germans invaded Russia, a ‘wild man’ was captured by their army. This man too like Zana was covered with dark hair but appeared to be human and could not speak.

The captors thought he was a German spy and later shot him. The first written account of such species can be traced back to 1420 by Hans Schiiberger, he was taken captive by the Mongols and travelled all through the Tien Shan Mountains of Central Asia. He wrote in a journal while he was imprisoned: “In the mountains themselves live wild people, who have nothing in common with other human beings, a pelt covers the entire body of these creatures only the hands and face are free of hair. They run around in the hills like animals and eat foliage and grass, whatever they can find.”

He added that the lord of the territory presented them with a couple of these forest people and three untamed horses which were the size of donkeys and other animals the likes of which he had not seen in Germany.

Then in 1963, a Russian paediatrician Ivan Ivlov saw an entire family of Almas on a mountain slope. Then in 2003, mountain climber Sergey Semenov found the foot and leg of an unknown species in the Altai Mountains, a range that runs through Russia, China, Mongolia and Kazakhstan. The bones were said to be several thousands of years old but the creature could not be identified. According to the local people who live in these mountains, they do not think that these creatures are much different than humans. They just consider them to be “wild people” who live in the mountains and forests. In fact, some of the children often say that they meet the children of the wild people and they never do any harm. Zana and others like her remain a mystery, whether living or dead!
Revenir en haut Aller en bas
Leslie

avatar

Nombre de messages : 283

MessageSujet: Re: Article sur Zana (en anglais)   Jeu 22 Nov 2012, 20:06

Voici une petite traduction, j'ai laissé entre parenthèse avec un "?" les phrases dont je n'ai pas saisit le sens, si certains y arrivent.



"D'étranges créatures, ou «cryptides» comme on les appelle, sont une partie essentielle de légendes et folklores. Certains d'entre eux semblent venir d’exagérations, tandis que d'autres encore nous demandent des explications puisque leur existence a été bien documentée, même si la preuve tangible fait défaut.

Partout dans le monde, des gens voient des créatures étranges, même aujourd'hui, si elles sont des illusions, des créations de l'imagination fantaisiste ou réelle, on ne peut pas en être sûr. Mais pas toujours. On peut aussi tomber sur une histoire qui est assez intéressante, et même si cela peut paraître bizarre, avec un « anneau » de vérité qui reste dans nos esprit/ L'histoire de Zana est tel un conte, comme il ne fallait pas que des témoins, des chercheurs sérieux ont vérifié son existence et permis d’y croire pour de vrai.

Dans un village reculé en Abkhazie, en Géorgie alors sous domination Russe, une femme sauvage a été capturée dans les années 1850.
Elle a été capturée dans les montagnes et ayant agit assez violemment dans un premier temps, a été mise dans une cage. Son aspect était effrayant et étrange. Elle avait les cheveux rouges sur tout le corps et était très musclée. Les cheveux sur sa tête était de la même couleur, mais beaucoup plus longtemps. Elle s'appelait «Zana » et passa plusieurs années dans une cage où ses ravisseurs lui jetaient de la nourriture, où elle a mangé avec appétit.

Plus tard, elle avait l'air de se calmer et est sorti de la cage dans laquelle elle avait creusé un trou peu profond d'elle-même et a dormit dehors. Peu de temps après, elle a été laissé à l'extérieur, elle parcourait la région, mais revenait à l'endroit même où elle obtenait son pain.
Puis son maître l'a formée pour faire quelques tâches. Ce qu'elle a fait quand elle était en possession d'un noble du nom de EDGI Ganaba.
Il la garda dans sa propriété dans un village appelé Tkhina. Elle n'aimait pas les chambres chauffées et dormait dehors sous un auvent, où elle avait fait un trou pour elle-même.

Les villageois connaissaient tous son existence, et à chaque fois qu’ils ont essayé de la taquiner, elle hurlait férocement et elle montrait les dents. Mais, étonnamment, elle obéissait à son maître, et même ôta ses bottes en cuir.
Le professeur Alexander Mashkovtsev, et un zoologiste : Boris Porshnev, sont allés au village et ont effectués beaucoup de recherches sur Zana. Ces des informations au sujet de son apparence, son comportement, etc, ont été empruntés aux écrits de Boris Porshnev.

Il est dit que si elle a vécu parmi les gens pendant tant de décennies, elle n'a pourtant jamais appris à parler. Seulement quelques murmures et des gestes, les commandes faites par son maître et ses corvées, comme transporter des sacs énormes de céréales pesant 80 kilos ! Elle grimpait aux arbres et a couru plus vite qu'un cheval. Et aimait manger des raisins. Les dames de ménage de GANABA avaient peur d'elle, mais elle n'a jamais attaqué ou blessé des enfants.

Les chercheurs qui se sont rendus au village dans les années 1960 ont même rencontré un vieil homme qui avait cent cinq ans qui se souvenait avoir vu Zana, ils ont même rencontré l’un de ses petits-enfants ! Oui, elle avait étrangement des bébés humains. En fait, elle a été enterrée sur le domaine Ganaba, mais même si de nombreux endroits ont été creusés dans la région, ils n'ont pas trouvé ses restes.
Mais la tombe de l'un de ses fils a été trouvé car elle était marquée, et le squelette déterré avait l'air un peu différent d'un crâne humain normal.

Selon les villageois, ses enfants avaient l'air parfaitement humain, sauf pour la peau foncée et les grands traits du visage, ils ont menés une vie normale à l'exception du fait qu'ils étaient extrêmement puissant physiquement. L'un de ses petits-fils nommés Shalikula, à même soulevé une chaise avec un homme assis avec ses dents! Mais Zana était assez animal dans sa manière d’élever ses enfants, ce sont donc les villageois qui les élevèrent.
Zana est morte en 1890.

Il est dit que Zana était un Almas, qui est le terme mongol donné à une espèce sauvage d'hominidés simiesques censés vivre dans les montagnes de certaines régions du monde. En 1941, après que les Allemands eurent envahis la Russie, un «homme sauvage» a été capturé par l'armée. Cet homme aussi, comme Zana était couvert de cheveux noirs, mais semblait être humain et ne pouvait pas parler.

Les ravisseurs pensaient qu'il était un espion allemand et plus tard lui ont tirés dessus. Le premier témoignage écrit de ces espèces peut être (retracées ?) à 1420 par Hans Schiiberger, il fut fait prisonnier par les Mongols et voyagea à travers les montagnes de Tien Shan en Asie centrale. Il a écrit dans un journal alors qu'il était emprisonné: « Dans les montagnes elles-mêmes vivent les gens sauvages, qui n'ont rien en commun avec les autres êtres humains, une peau couvre tout le corps de ces créatures seuls les mains et le visage sont libres de cheveux. Ils courent dans les collines comme des animaux et mangent le feuillage et l'herbe, tout ce qu'ils peuvent trouver ».

Il a ajouté que le seigneur du territoire leur a présenté un couple de ces habitants de la forêt, trois chevaux indomptés qui étaient de la taille d'ânes, et d’autres animaux qu'il n'avait pas vus en Allemagne.

Puis, en 1963, un pédiatre Russe, Ivan Ivlov, vit toute une famille d’Almas à flanc de montagne.
Puis, en 2003, l'alpiniste Sergey Semenov trouva le pied et la jambe d'une espèce inconnue dans les montagnes de l'Altaï, une montagne qui traverse la Russie, la Chine, la Mongolie et le Kazakhstan. Les ossements avaient, dit-on, plusieurs milliers d'années, mais la créature n'a pu être identifié. Selon les populations locales qui vivent dans ces montagnes, ils ne pensent pas que ces créatures sont très différentes de l'homme. Ils viennent à les considérer comme des «sauvages» des gens qui vivent dans les montagnes et les forêts.
En fait, certains des enfants disent souvent (qu'ils satisfont ?) aux enfants du peuple sauvages et ils ne font jamais de mal. Zana et d'autres comme elle reste un mystère, vivant ou mort !"
Revenir en haut Aller en bas
Darkraven

avatar

Nombre de messages : 20

MessageSujet: Re: Article sur Zana (en anglais)   Jeu 22 Nov 2012, 20:17

"Son maître" ... ça ressemble un peu trop à de l'esclavage ça.
Sinon la dernière phrases je l'aurais traduit :

"En fait, certains enfants disent qu'il rencontrent des enfants du peuples sauvage et que jamais ils ne leur feront de mal"

Si ça peut compléter l'excellente traduction de Leslie tant mieux sinon j'aurai au moins essayé.
Revenir en haut Aller en bas
Leslie

avatar

Nombre de messages : 283

MessageSujet: Re: Article sur Zana (en anglais)   Jeu 22 Nov 2012, 20:55

Darkraven a écrit:
Si ça peut compléter l'excellente traduction de Leslie tant mieux sinon j'aurai au moins essayé.

Very Happy

Je suis nulle en anglais, j'ai mis le texte sur Google trad, j'ai copié le résultat sur un document Word, et le plus gros du travail est après, quand j'ai tout relu et ré-écrit pour faire des phrases qui veulent dire quelque chose (par ce que Google traduit mot à mot), chose que la plupart ne font pas d'ailleurs, ce qui donne des messages totalement illisibles.
Revenir en haut Aller en bas
Darkraven

avatar

Nombre de messages : 20

MessageSujet: Re: Article sur Zana (en anglais)   Lun 26 Nov 2012, 00:39

Pour une fois que j'arrête de râler pour faire un compliment ... bande d'ingrats !!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Article sur Zana (en anglais)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Article sur Zana (en anglais)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de Cryptozoologie :: Culture Cryptozoologique :: 
Bibliothèque
-
Sauter vers: