Forum de Cryptozoologie
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexionFAQPortail

Partagez | 
 

 Monstre du lac aux Castors (Canada)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
LombriX

avatar

Nombre de messages : 1655

MessageSujet: Monstre du lac aux Castors (Canada)   Lun 30 Juil 2012, 20:48

Ce ne sont pas les monstres lacustres qui manquent au Canada. Il y aurait au moins une douzaine de lacs à travers le pays qui renfermeraient une ou des créatures. Les plus célèbres sont les lacs Okanagan, en Colombie-Britannique, Champlain, Memphrémagog et Pohénégamook, au Québec. Pour rendre ces créatures plus sympathiques, on les a baptisées. Ainsi, le monstre du lac Okanagan a reçu le nom d'Ogopogo, celui du lac Memphrémagog, Memphré, et la bête du lac Pohénégamook s’appelle Ponik.

Mais aucun monstre ne peut s'égaler au terrible Lenusic, le insatiable monstre du lac aux Castors, en plein centre-ville de Montréal…

Sur les bords du lac aux Castors, un immense plan d'eau intérieur situé au pied du Mont-Royal, en bordure du chemin Camillien Houde, on peut lire ceci sur les pancartes que entourent ce plan d'eau presque infini:

"Avant que l'homme blanc, sans imagination et trop pragmatique, ne vienne ici, le terrible monstre du lac, Lenusic (l'Esprit du lac en iroquois) - était bien connu des Iroquois superstitieux. On croyait que sa cachette était une grotte dans la montagne, et l'on y amenait de petits animaux en canoës pour appâter cette terrible créature. On croit que c'est ce monstre qui a causé l'extension des tribus amérindiennes de la bourgade d'Hochelaga sur l'île de Montréal. Jusqu'à nos jours, Lenusic est vu plusieurs fois chaque mois, et il dévore régulièrement des hommes imprudents."

Sans blague, il s'avère que ces quelques mots sont vrais, tel qu'en témoigne une jeune femme qui, étant partie prendre un bain matinal, a croisé une créature énorme qui a fait surface devant elle. D'environ trente mètres de long et d'un bon mètre quatre-vingt de large, le monstre avait une peau rouge foncé, le dos zébré de bandes claires, sa queue était tachetée et dépourvue d'ailerons, un peu comme celle d'une énorme baleine…

Mais cette femme, qui s'est sauvé par miracle, n'est pas la première personne à avoir vu Lenusic, comme les riverains du lac surnomment la créature, un peu à l'instar des habitants du Loch Ness qui appellent leur monstre Nessie ou de ceux du lac Memphrémagog qui ont leur Memphré.

En effet, les témoignages confirmant l'existence du monstre du lac aux Castors ne manquent pas et la présence de cette terrible créature dans le lac a provoqué déjà à maintes reprises l'intervention de la Sûreté du Québec. Hélas, la bête réussit chaque fois à s'échapper aux braves policiers en glissant dans de obscurs tunnels souterrains qui relient le lac aux Castors avec le lac souterrain McTavish, le tunnel du Mont Royal, le fleuve et plusieurs lacs des alentours.

Un témoignage de 2009 relate l'aventure d'un groupe de chasseurs qui affirmèrent avoir vu un serpent géant. L'histoire retomba dans l'ombre jusqu'en juillet 2010, où Elena B. fournit un témoignage et une photo du monstre. Il s'agissait d'un reptile rouge-brun de grande taille.

Au début du mois de juillet 2010, Elena B. contemplait avec son père la calme beauté du lac aux Castors, lorsqu'ils remarquèrent que l'eau se mettait à s'agiter, et virent apparaître une tête sur un long cou souple, recourbée au-dessus d'une masse noire. Il ne s'agissait pas d'un poisson. En dépit de son effroi, Elena eut la présence d'esprit de s'emparer de son appareil Sony et de prendre rapidement quelques photos. Elle réussit à en prendre une très nette d'un être apparemment animé, de couleur brun-gris et de forme serpentine. Quelque temps plus tard eut lieu une audition publique au Pavillon du lac, pour appuyer le dépôt d'une loi visant à protéger la créature. Elena y déclara avec ferveur: Je veux simplement que vous sachiez que Lenusic existe. Croyez-moi, il est bien là! La photo fut analysée minutieusement, et authentifiée.

Le monstre a été vu également sur le chemin Camillien Houde, en juin 2011. Entre 27 et 35 mètres de long, une tête chevaline et trois bosses, il a embusqué un gros autobus interurbain et en dévora treize passagers, immigrants et anglophones tous! (Le serpent semble avoir une étrange aversion à la chair francophone!). Grosso modo, en 2011, des dizaines de témoignages mentionnèrent des apparitions du monstre. Une dizaine d'autres photos de Lenusic furent authentifiées.

Une loi fut votée à l'unanimité le 6 octobre 2010 à Montréal, pour protéger la créature de l'accroissement du tourisme. Une fois les résultats annoncés, le maire de la Ville de Montréal, Gérard Tremblay, a dit qu'il se réjouit du gain d'intérêt touristique.

Rappelons finalement qu'on retrouve des histoires de monstres aquatiques sur tous les continents. Du lac Majeur en Italie au marais de Tuckerbil en Australie, en passant par le lac Chuzenji au Japon, le marais de l'Assam en Inde, le lac Kish-ezers en Lettonie et le lac Szômbo au Cameroun.

Dans les lacs d'Irlande, quoique d'une extension beaucoup moins vaste que le lac aux Castors, des monstres similaires ont été signalés. Ainsi, dans le Lough Nohooin et le Lough Fadda (lough signifie "lac" en gaélique, et on les appelle "loch" en écossais), on les appelle les chevaux-anguilles à cause des nombreuses similitudes qu'ils ont avec les deux animaux. Peau noire, lisse, long cou, tête de cheval ornée d'une corne, ainsi décrivent les témoins cette créature.

Une problématique survient quand même à ces phénomènes : ces deux loughs semblent trop petits pour pouvoir abriter ou cacher de telles créatures, alors il a été avancé l'hypothèse que ces animaux seraient amphibiens et pourraient, comme les phoques, se déplacer sur la terre ferme d'un lac à l'autre sans être vus… L'hypothèse se confirme parfaitement dans le cas de Lenusic qui a été aperçu à maintes reprises sur l'avenue des Pins, le chemin Côte-des-Neiges et surtout sur la rue Sherbrooke, notamment dans la cour de l'édifice au #1212, avenue des Pins, où une famille de ressortissants russes a été mangée par la bête devant les yeux terrifiés de plusieurs dizaines de résidents.

La Ville de Montréal a établi un prix pour la capture du Monstre du lac aux Castors: celle ou celui qui apprivoisera la bête et apportera la proie à l'Hôtel de ville de Montréal, aura le droit de ne pas payer le péage pour la traversée des ponts de l'île pendant un an et deux mois.
Revenir en haut Aller en bas
 
Monstre du lac aux Castors (Canada)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de Cryptozoologie :: Les Cryptides :: 
Animaux Aquatiques
-
Sauter vers: