Forum de Cryptozoologie
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexionFAQPortail

Partagez | 
 

 Le coelacanthe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Félin39

avatar

Nombre de messages : 7

MessageSujet: Le coelacanthe   Jeu 21 Fév 2013, 13:28

Alors qu’on ne le croyait exister qu’à l’état de fossile, un coelacanthe vivant fut découvert en 1938. La mer est le biome terrestre qui rassemble le plus grand nombre d’espèces à l’apparence primitive. Mais, l’espèce qui peut le plus s’enorgueillir du titre de fossile vivant est sans aucun doute le coelacanthe.
Il existe deux espèces de coelacanthes qui sont en danger d'extinction:

Latimeria chalumnae
Latimeria menadoensis

Incapable d’identifier l’énorme poisson qu’il avait pêché dans l’océan indien un jour de décembre 1938, Hendrick Goosen confia l’étrange créature à Courtenay Latimer, conservatrice du muséum de la région. Ce poisson, d’un mètre cinquante de long, pesant 60 kilos, avec de grosses écailles et une forte mâchoire munie de dents, était un coelacanthe, espèce que l’on croyait depuis longtemps disparue. Courtenay fit part de cette découverte à un ichtyologiste de l’université de Rhodes qui ne connaissait le coelacanthe, apparu sur Terre il y a environ 350 millions d’années, qu’à l’état de fossile. Le scientifique constata que le spécimen pêché différait très peu de l’animal fossile. En hommage à la conservatrice qui avait su l’identifier, on lui donna le nom moderne de Latimeria chalumnae.

La découverte de ce fossile vivant mit en émoi la communauté scientifique, elle n’impressionna guère les habitants des îles Comores. Ils étaient habitués à le pêcher depuis longtemps et à le consommer. Ils l’avaient baptisé Kombessa. La peau écailleuse de l’animal leur servait même de papier de verre. Depuis 1952, on a capturé près de 200 spécimens. Malgré la protection dont il fait l’objet, sa pêche intensive le mène à l’extinction. Sa population n'excède pas 300 à 600 individus. Cette espèce est répertoriée sur la Liste rouge de l'UICN comme "en danger extrême".
En 1997, une nouvelle espèce a été découverte, Latimeria menadoensis. Espérons qu’avec moins de publicité, cette espèce s’en sortira mieux. Ce serait quand même le comble que le coelacanthe disparaisse en quelques décennies à cause de l’Homme alors qu’il a su traverser sans encombre tant de millénaires.

Le coelacanthe actuel mesure 1,50 m de long en moyenne pour environ 65 kg. Cependant, il peut atteindre 1,80 m et peser 95 kg. Ses principales caractéristiques sont: des lobes charnus supportent certaines de ses nageoires. Des écailles émaillées protègent son corps
Le bout de sa queue possède une frange très particulière d’où le nom de nageoire en pompon donné à l’animal. Avec son squelette partiellement ossifié, son corps couvert d’écailles, parsemé d’épines et de tubercules, le coelacanthe a tout du poisson préhistorique. Sa vessie natatoire, qui fut à l’origine un organe respiratoire, ne joue plus aucun rôle dans la respiration. En fait, les caractéristiques anatomiques du coelacanthe en font un poisson différent des autres :
ses nageoires paires, pectorales et pelviennes sont musculeuses et armées d’un squelette. Il les utilise en alternance à droite et à gauche. Il possède un poumon à droite ; à gauche, il a dégénéré. Celui de droite est devenu un organe infiltré de graisse, allégeant ses déplacements à la manière d’une vessie natatoire.

Source : http://www.thinesclaude.com/les-monstres-cryptozoologie.php
Revenir en haut Aller en bas
Biollante

avatar

Nombre de messages : 222

MessageSujet: Re: Le coelacanthe   Jeu 21 Fév 2013, 14:00

Le coelacanthe n'est pas un cryptide à proprement parler.
Revenir en haut Aller en bas
Félin39

avatar

Nombre de messages : 7

MessageSujet: Re: Le coelacanthe   Jeu 21 Fév 2013, 17:19

D'une certaine manière si , car la cryptozoologie est l'étude des animaux venant d'être découvert ou pas encore découvert officiellement.
Revenir en haut Aller en bas
Abepar

avatar

Nombre de messages : 1363

MessageSujet: Re: Le coelacanthe   Jeu 21 Fév 2013, 18:17

Non, le coelacanthe n'est pas un cryptide à proprement parlé, Félin 39, car sa découverte ne correspond pas à la définition de la cryptozoologie (que tu ne connais pas visiblement, de là ton erreur) et aujourd'hui il est parfaitement reconnu.
Il n'existe pas 2 espèces mais bien 3 et peut-être davantage (en cela celles-ci sont des cryptides).

Ce n'est pas Goosen qui a confié le poisson à Latimer, mais c'est celle-ci qui a trouvé le poisson par hasard dans les rebus du chalutier que commandait Goosen. Son attention avait été attirée par l'étrangeté de l'animal et le fait qu'elle avait en tête une affiche diffusée par Smith qui préparait un atlas complet des poissons d'Afrique du Sud et qui demandait de lui adresser tous les poissons bizarres rencontrés.

Si tu veux en savoir plus vient au colloque car on en traitera.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cryptozoologia.eu
Leslie

avatar

Nombre de messages : 283

MessageSujet: Re: Le coelacanthe   Ven 22 Fév 2013, 10:50

Le sujet sur le Coelacanthe a déjà été ouvert ici :
http://www.cryptozoologie-france.com/t669-espece-connue-le-coelacanthe
donc, ce post n'a aucun intérêt.

Si ça ne dérange pas Lombrix, je vérouille celui-ci.
Revenir en haut Aller en bas
 
Le coelacanthe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de Cryptozoologie :: Les Cryptides :: 
Espèces connues ou Eteintes
-
Sauter vers: