forum de cryptozoologie


Homo naledi et floresiensis : nouvelles données sidérantes!

Partagez
avatar
prehistoire_alternative

Nombre de messages : 160

Homo naledi et floresiensis : nouvelles données sidérantes!

Message par prehistoire_alternative le Jeu 27 Avr 2017, 11:16

Tout d'abord, bonjour à tous sur ce forum, et notamment aux nouveaux inscrits.

Voici les dernières infos, toutes récentes, concernant les deux hominidés énigmatiques trouvés respectivement en 2003 en Asie du sud-est (Homo floresiensis, alias "Flo" ou "le Hobbit") et en 2015 en Afrique du sud (Homo naledi). Plusieurs travaux scientifiques, tout juste parus ou à paraître, apportent en effet des éléments assez renversants à leur sujet :

Concernant Homo floresiensis, la première étude très poussée sur ses origines infirme l'opinion dominante à son sujet (un descendant d'Homo erectus atteint de nanisme insulaire) et confirme au contraire l'hypothèse avancée par quelques scientifiques : il serait un descendant d'Homo habilis ou, encore plus probablement, d'une espèce soeur d'Homo habilis, datant d'au moins 1,75 millions d'années.

http://www.futura-sciences.com/planete/actualites/paleontologie-homme-flores-dit-hobbit-serait-bien-plus-ancien-quon-ne-pensait-63120/

Ces nouvelles données vont dans le sens des découvertes récentes au sujet du "Hobbit", qui se serait éteint il y a 50 000 ans sur Flores (et non 18 000 comme on le croyait jusqu'à il y a peu), peut-être à l'arrivée sur l'île d'un redoutable prédateur (nous-mêmes, Homo sapiens) : présence d'ancêtres au moins aussi petits que leurs descendants voilà 700 000 sur Flores, et découvertes de restes relativement récents d'hominidés de petite taille très "archaïques" dans d'autres endroits d'Asie (île de Luzon, Philippines : datation 67 000 ans -  ; Maludong, Chine : 14 000 ans).

http://www.hominides.com/html/actualites/homo-floresiensis-ancetre-700000-ans-1040.php

http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/asia/philippines/7924538/Archaeologists-unearth-67000-year-old-human-bone-in-Philippines.html

http://www.lemonde.fr/sciences/article/2015/12/18/une-autre-espece-d-etres-humains-pourrait-avoir-survecu-a-l-ere-glaciere_4834332_1650684.html

Concernant l'autre hominidé mystérieux, Homo naledi, dont les restes de plusieurs individus ont été trouvés en 2015 au fond d'une grotte difficilement accessible d'Afrique du sud, la datation le concernant était attendue avec grande impatience. Sans données précises fournies par l'équipe de recherche, les analyses cladistiques avaient supposé un âge compris entre 900 000 ans et 3 millions d'années pour les fossiles. A ce titre, la datation avancée ces derniers jour lors d'une interview à la BBC par le découvreur, Lee Berger (en attendant la parution prochaine de ces nouvelles données dans une revue scientifique reconnue), fait l'effet d'une bombe : 200 000 à 300 000 ans à peine! Homo naledi aurait été contemporain de l'émergence d'Homo sapiens, et certains avancent que nous ne serions peut-être pas, là aussi, étrangers à sa disparition...

http://www.archaeology.org/news/5511-170426-homo-naledi-dates

Par ailleurs, une autre étude toute récente montre que si Homo naledi - que certains, du fait des caractéristiques du site où se situent les restes, ont supposé capable d'effectuer des rites funéraires - avait un cerveau minuscule (500 à 600 cm3, un peu plus qu'Homo floresiensis, mais un peu moins que Habilis, la taille d'une orange), ce cerveau était loin d'être "primitif" :

https://www.newscientist.com/article/2128583-mystery-human-species-homo-naledi-had-tiny-but-advanced-brain/

Voilà donc le tableau qui se dessine à propos de ces hominidés :

Il y a de 3 à 3,5 millions d'années, en Afrique : émergence du genre Homo, sous la forme d'un bipède de petite taille, avec en même temps de fortes aptitudes arboricoles, une main habile et des capacités intellectuelles assez avancées pour développer une industrie lithique (l'oldowayen). Ce bipède évolue sous la forme d'au moins quatre espèces soeurs : trois qui restent en Afrique : Homo habilis, rudolfensis et Homo naledi, et une, Homo floresiensis, qui, à une date indéterminée (il y a sans doute près de 3 millions d'années BC, voir plus bas le lien au sujet de la présence d'hominidés attestés sur les contreforts de l'Himalaya il y a 2,6 millions d'années) se lance dans un très long voyage pour s'établir en Asie, jusqu'à Florès au delà de la ligne Wallace.

http://www.hominides.com/html/actualites/espece-humaine-himalaya-inde-2-6-millions-1006.php

Homo habilis disparait vers 1,5 million d'année en Afrique de l'Est, alors qu'en Afrique du sud, Homo naledi survit au moins jusqu'à l'apparition d'Homo sapiens il y a 200 000 à 300 000 ans et que, en Asie, Homo floresiensis survit jusqu'à il y a au moins 50 000 à Flores et 14 000 ans en Chine. Pour ce qui concerne ce dernier, il était sans doute chassé et mangé par nos ancêtres Homo sapiens (le fémur de Maludong atteste que son propriétaire a servi de repas), mais ces derniers n'hésitaient peut-être pas, aussi, à s'accoupler avec lui, si les fossiles des hominidés de Longlin et Maludong, aussi connus sous le nom d'Hommes de la grotte du Cerf Rouge, sont bien, comme certains paléoanthropologues le supposent, des hybrides sapiens/hominidés archaïques...

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5378881/

Il va sans dire que, personnellement, je suis persuadé que ces espèces reliques ont survécu jusqu'à très récemment et survivent peut-être même encore aujourd'hui, dans des coins reculés d'Afrique et d'Asie (agogwés et autres "nains de brousse" en Afrique, yeren, ebu gogo
et autres en Asie...)

Il reste par ailleurs à déterminer quelles relations évolutives entretiennent ces différentes espèces soeurs avec Homo erectus, georgicus et ergaster.

Mon hypothèse préférée à ce sujet :
Une fois arrivé en Asie, l'ancêtre d'Homo floresiensis donne naissance très rapidement, dans diverses régions séparées les unes des autres, à plusieurs lignées d"hominidés que les paléoanthropologues regroupent sous le terme d'Homo erectus. Vers 1,8 millions d'années BC, une de ces lignées revient en Afrique pour donner Homo ergaster et, par ailleurs, entre en Europe pour donner Homo georgicus et, beaucoup plus tard, Homo antecessor...

Et vous, qu'en pensez-vous?


Dernière édition par prehistoire_alternative le Mar 16 Mai 2017, 14:05, édité 2 fois
avatar
prehistoire_alternative

Nombre de messages : 160

Re: Homo naledi et floresiensis : nouvelles données sidérantes!

Message par prehistoire_alternative le Mar 09 Mai 2017, 16:01

L'article concernant l'âge des restes d'Homo naledi vient d'être publié aujourd'hui, mardi 9 mai 2017, dans la revue en ligne eLife :

https://elife.elifesciences.org/content/6/e24231

L'âge proposé par l'équipe de Lee Berger pour les fossiles est plus précisément compris entre 236 000 et 335 000 ans!
Ce résultat a été obtenu par diverses méthodes aux résultats concordants, permettant de dater à la fois les sédiments et trois dents.

Deux autres articles ont été publiés en même temps par l'équipe. Un sur les implications de l'age d'Homo naledi quant à l'évolution des homininés du Pléistocène en Afrique du sud et quant à la diversité de ces hominidés; et l'autre sur une autre chambre du réseau Rising Star, distante d'une centaine de mètres de la première, contenant elle aussi des restes fossiles d'Homo naledi, dont un squelette partiel avec un crâne particulièrement bien conservé...
https://elife.elifesciences.org/content/6/e24234

https://elife.elifesciences.org/content/6/e24232


De façon générale, dans ces articles, les scientifiques confirment leur opinion, déjà émise antérieurement et largement controversée jusque-là, au sujet d'Homo naledi qui aurait pu être assez "évolué" pour être l'auteur de "rites funéraires" (hypothèse préférée de Lee Berger et son équipe pour expliquer de quelle façon les restes de plus de quinze individus fossiles ont été trouvés au fond de grottes très difficiles d'accès).
D'autre part, il est suggéré qu'Homo naledi ayant éventuellement cotoyé les premiers sapiens, il aurait peut-être été à l'origine d'outils de pierre attribués jusque-là à sapiens ou Homo rhodesiensis...


Restes fossiles d'un crâne d'Homo naledi :



Comparaison entre le crâne d'Homo naledi (à droite) et celui de l'Homme de Kabwe (Homo rhodesiensis qui est censé avoir été son contemporain en tant que prédécesseur direct d'Homo sapiens) :


Et s'il existait encore quelques-uns de ces hominidés dans des coins reculés d'Afrique?
avatar
prehistoire_alternative

Nombre de messages : 160

Re: Homo naledi et floresiensis : nouvelles données sidérantes!

Message par prehistoire_alternative le Lun 15 Mai 2017, 10:47

Après lecture attentive des articles publiés sur eLife, il ressort que la position d'Homo naledi en tant qu'espèce soeur d'Homo habilis (dans un clade qui comprendrait aussi rudolfensis et floresiensis) n'est pas la seule envisageable selon l'équipe de Lee Berger et John Hawks. En effet, même si globalement, naledi semble plus proche de ces espèces, il a aussi d'importantes affinités avec des homininés beaucoup plus "modernes", à savoir l'Homme de néandertal et nous-mêmes, Homo sapiens. Il partage notamment avec Neandertal, à l'exclusion de tout autre fossile archaïque ou moderne, de très fortes similitudes pour ce qui concerne la morphologie d'une vertèbre.

Aussi, plusieurs cas de figure autres que la position basale d'H. naledi sur l'arbre phylogénétique humain sont envisagés par Berger et al. :

1 - soit Homo naledi est une espèce soeur d'Homo sapiens et neandertalensis, mais il faut alors expliquer les traits extrêmement archaïques observés par ailleurs sur les fossiles (indiquant notamment une importante composante de vie arboricole), ce qui conduit à deux hypothèses supplémentaires tout aussi sidérantes l'une que l'autre :

            - Homo naledi aurait subi une "régression évolutive" le ramenant vers des traits "archaïques" similaires à ceux des Homo habilis ou même d'espèces antérieures. A noter que cela avait déjà été évoqué pour floresiensis. Du côté de la cryptozoologie, cela évoque bien évidemment l'hypothèse de la "déshumanisation" de certaines espèces d'Homo, proposée en son temps par Bernard Heuvelmans et reprise par François de Sarre dans son article sur "La petite dame de Florès" :

http://cerbi.ldi5.com/IMG/_article_PDF/article_152.pdf

             - Homo naledi serait un hybride issu d'un croisement d'une espèce moderne (sapiens ou neandertalensis) avec un homininé relique proche d'Homo habilis. cette hypothèse implique bien évidemment la survivance d'une telle espèce d'"habiliné" très ancienne jusque dans une période relativement récente en Afrique. Cela pose également la question de la possibilité biologique d'une telle hybridation.

2 -  soit Homo naledi est une espèce soeur, non pas de sapiens ou de néandertal, mais de l'espèce considérée par bon nombre de paléoanthropologues aujourd'hui comme ancestrale à ces deux cousins, à savoir Homo antecessor ; cette hypothèse impliquant là aussi un certain degré de "régression évolutive" ou d'hybridation de ce cousin présumé d'antecessor avec une espèce très "archaïque".

D'un autre côté, si on garde l'hypothèse de la position basale d'Homo naledi sur l'arbre phylogénétique du genre humain en tant qu'espèce totalement séparée de la lignée sapiens/neandertalensis (donc sans hybridation), il y a encore deux explications possibles :

            - Soit l'espèce en question, proche d'Habilis, a connu des évolutions anatomiques similaires sur certains points à celle de la lignée sapiens/neandertal (évolution convergente). Personnellement, c'est l'hypothèse qui me semble le moins probable...
            - Soit les traits apparemment "modernes" d'Homo naledi sont en fait non des traits "dérivés", mais des traits "primitifs" diversement conservés dans des espèces d'homininés d'apparition plus récentes, notamment sapiens et neandertal... Pourquoi pas?

Décidément, Homo naledi s'avère au moins aussi mystérieux que floresiensis!

    La date/heure actuelle est Mar 27 Juin 2017, 14:21